Êtes-vous un touriste responsable?

Подать заявку

Plan à court terme

Vacances et voyages

Nom de l'enseignant:Ainur Sissenbay

Leçon: Soyez un voyageur responsable

7.C8 développer la conscience interculturelle à travers la lecture et la discussion

7.R2 comprendre des informations spécifiques et des détails dans des textes sur une gamme de sujets familiers généraux et curriculaires

7.S3 donner un avis au niveau du discours sur un nombre croissant de sujets généraux et curriculaires

7.W3 écrivez avec une précision grammaticale modérée sur un nombre limité de sujets familiers généraux et curriculaires

Tous les apprenants seront capables de:

améliorer les compétences en communication orale par une interaction en classe entière

travailler en groupes pour échanger leurs points de vue

développer les compétences orales en donnant des exemples sur les voyages

prédire le sujet du texte

Les étudiants seront en mesure de valoriser le travail dans la culture kazakhe

Un email informel donnant des nouvelles. SA №3

Échauffement et présentation des objectifs de la leçon

En regardant la vidéo, les apprenants sont invités à prédire le sujet de la leçon.

Le professeur présente les objectifs de la leçon

T. explique la tâche. Les apprenants lisent et choisissent la bonne réponse pour eux. Les apprenants comparent leurs réponses avec un partenaire.

1. Je demande la permission avant de prendre des photos d'habitants.

2. Je respecte le mode de vie des locaux.

3. J'essaie d'apprendre quelques phrases de la langue locale.

7.Je n’achète pas de produits d’animaux en danger.

9. Je laisse tomber des déchets dans les rues.

10. Je respecte les animaux sauvages et ne les dérange pas.

T. explique la tâche et donne aux apprenants un peu de temps pour lire les phrases et décider si chacune d’elles est vraie (T) ou fausse (F).

1. Le kayak est un sport nautique. (T)

2. Manaus est la ville où deux rivières se rejoignent pour devenir le fleuve Amazone. (T)

3. La mer Caspienne est bordée par trois pays. (F)

4. Les Australiens organisent des courses de cafards le 25 décembre. (F)

5. Brisbane est au Kazakhstan. (F)

6. La mer Caspienne a de l'eau salée. (T)

T. lit la question dans la rubrique et lit l'enregistrement. Les apprenants écoutent et suivent la chanson dans leurs livres et trouvent la réponse.

Question: Pourquoi notre monde est-il merveilleux selon le chanteur?

Corrigé: Selon la chanteuse, le monde est un endroit merveilleux car il y a tellement d'endroits magnifiques à voir.

Arbre de réussite

Feuille verte - je comprends tout à fait

Feuille jaune - Je comprends la leçon mais j'ai besoin d'aide

Feuille rouge - Je ne comprends pas

Différenciation - comment envisagez-vous d’apporter plus de soutien? Comment comptez-vous lancer un défi aux apprenants les plus capables?

Évaluation - comment comptez-vous vérifier l’apprentissage des apprenants?

Liens transversaux
Contrôle de santé et de sécurité
Liens TIC
Liens de valeurs

Un soutien plus important peut être offert au début et au milieu de la leçon en fournissant aux apprenants moins aptes le vocabulaire de l'histoire dans une liste de mots afin qu'ils puissent lire des exemples de mots vus ou entendus.

Les objectifs de la leçon / objectifs d'apprentissage étaient-ils réalistes?

Qu'ont appris les apprenants aujourd'hui?

Quelle était l'ambiance d'apprentissage?

Ma différenciation planifiée a-t-elle bien fonctionné?

Ai-je respecté les timings? Quels changements ai-je apportés à mon plan et pourquoi?

Utilisez l'espace ci-dessous pour réfléchir à votre leçon. Répondez aux questions les plus pertinentes de l'encadré à gauche au sujet de votre leçon.

Quelles sont les deux choses qui se sont vraiment bien passées (considérer à la fois l'enseignement et l'apprentissage)?

Quelles sont les deux choses qui auraient amélioré la leçon (considérer à la fois l'enseignement et l'apprentissage)?

Qu'est-ce que j'ai appris de cette leçon sur la classe ou les individus qui guideront ma prochaine leçon?

  • Сисенбай Айнур ДосболқызыНаписать 364 21.12.2017
    21.12.2017 133
    21.12.2017 844
    21.12.2017 652
    21.12.2017 261
    21.12.2017 344
    21.12.2017 272
    21.12.2017 839
    21.12.2017 223

Êtes-vous un touriste responsable? Si vous êtes comme moi, vous direz probablement oui. Mais malgré mes meilleures intentions, j'ai récemment appris que je ne suis pas toujours un touriste responsable.

Table des matières

J'ai été très choqué d'apprendre cela. Après tout, je suis un adulte intelligent et responsable. Oui, je peux boire occasionnellement de trop nombreux verres de vin en voyageant, mais cela ne me rend pas irresponsable dans mes livres.

J'ai récemment fait équipe avec People and Places un partenariat de tourisme responsable qui fonctionne en collaboration avec d'autresorganisations pour améliorer les destinations des habitants et de leurs visiteurs.

Ils dirigent également le programme Meilleure protection des enfants. J'aide à attirer l'attention sur leur noble cause. Et dans le processus, j'apprends quelque chose sur moi-même, ce qui soulève la question suivante:

… Donné de l'argent aux mendiants?

- OUI. Bien que je ne le fasse plus. Cela soutient l'exploitation de ces personnes et dans certains cas, l'argent collecté par les mendiants peut être donné à la foule.

Vous feriez bien mieux de donner votre argent à un organisme qui aide des causes louables.

… Visité un orphelinat ou un bidonville:

NON. Je n’ai jamais fait cela, et le problème, c’est que des enfants peuvent être gardés dans des conditions délabrées. Ainsi, les propriétaires bénéficient des dons du visiteur.

En ce qui concerne les visites dans les bidonvilles, ce sont généralement les voyagistes qui tirent profit de l’exploitation de la population vivant dans les bidonvilles, et non des personnes elles-mêmes.

… Inscrit pour un séjour bénévole:

OUI. Ce n'est pas forcément une mauvaise chose. Mais vous devez faire vos recherches pour vous assurer de travailler aux côtés des membres de la communauté et de ne pas leur enlever des emplois.

Vous devez également vérifier que votre argent sert à vos dépenses et à la cause, pas dans les poches de l’organisateur.

Les mauvaises nouvelles: Il y a plusieurs années, j'allais faire du bénévolat auprès de lionceaux en Afrique du Sud. J'en ai parlé à un ami de ma vie en Afrique du Sud. Cela lui semblait très suspect car il était sud-africain et n'avait jamais entendu parler de la cause.

Il a fait des recherches et est revenu avec la terrible nouvelle. L'organisation avec laquelle j'avais prévu de faire du bénévolat a pris l'argent des bénévoles, puis a vendu les lions lorsqu'ils n'étaient plus mignons et câlin dans une ferme de chasse.

Ensuite, ils ont ensuite été chassés par d'autres touristes. J'ai été horrifié! Inutile de dire que je n’étais pas volontaire ici. J'aimerais pouvoir me souvenir du nom de l'organisation, car je la partagerais volontiers comme une histoire intitulée Where NOT to Volunteer.

Til bonne nouvelle: Je me suis porté volontaire avec les chimpanzés sauvés à MONA, un sanctuaire de chimpanzés près de Gérone, en Espagne. J'ai vu à quel point l'équipe était dévouée, éduquée et passionnée.

Il y avait un vétérinaire, un biologiste et un psychologue, ainsi qu'un vétérinaire et un biologiste tous deux titulaires d'une maîtrise en primatologie. Les chimpanzés coûtent très cher et MONA fait un travail exceptionnel avec des ressources très limitées.

… A fermé les yeux sur quelque chose que tu savais pas correct?

OUI. Celui-ci est explicite, mais je l'ai fait à plusieurs reprises lorsque je vivais en Thaïlande. J'ai vu beaucoup de jeunes filles se prostituer qui n'avaient probablement pas 18 ans.

Je suis gêné de dire que je n’ai absolument rien fait pour les aider, si ce n’est que j’ai eu pitié de eux. C’était il ya plus de 10 ans, mais sachant ce que je sais maintenant, j’ai honte de ne pas avoir au moins essayé de l’aider.

Il y a quelques années, j'ai vu deux très jeunes singes en cage dans des conditions inappropriées à Palau. Mon cœur s’est adressé à eux et j’ai passé l’après-midi au téléphone à en parler à divers organismes plutôt confus.

J'ai demandé à être informé du résultat, mais je n'ai jamais eu de réponse. Je soupçonne que les deux sont probablement morts très peu de temps après les conditions délabrées. Je repense encore souvent à eux avec horreur… mais au moins j'ai essayé.

… Donné à un orphelinat?

Étonnamment, j'ai répondu «oui» à 6 des 7 questions.

Je ne suis certainement pas un expert sur le sujet, mais je vais essayer de partager, à mon sens, pourquoi chacun de ces problèmes pourrait poser problème.

… Donné de l'argent aux mendiants?

- OUI. Bien que je ne le fasse plus. Cela soutient l'exploitation de ces personnes et dans certains cas, l'argent collecté par les mendiants peut être donné à la foule.

Vous feriez bien mieux de donner votre argent à un organisme qui aide des causes louables.

… Visité un orphelinat ou un bidonville:

NON. Je n’ai jamais fait cela, et le problème, c’est que des enfants peuvent être gardés dans des conditions délabrées. Ainsi, les propriétaires bénéficient des dons du visiteur.

En ce qui concerne les visites dans les bidonvilles, ce sont généralement les voyagistes qui tirent profit de l’exploitation de la population vivant dans les bidonvilles, et non des personnes elles-mêmes.

… Inscrit pour un séjour bénévole:

OUI. Ce n'est pas forcément une mauvaise chose. Mais vous devez faire vos recherches pour vous assurer de travailler aux côtés des membres de la communauté et de ne pas leur enlever des emplois.

Vous devez également vérifier que votre argent sert à vos dépenses et à la cause, pas dans les poches de l’organisateur.

Les mauvaises nouvelles: Il y a plusieurs années, j'allais faire du bénévolat auprès de lionceaux en Afrique du Sud. J'en ai parlé à un ami de ma vie en Afrique du Sud. Cela lui semblait très suspect car il était sud-africain et n'avait jamais entendu parler de la cause.

Il a fait des recherches et est revenu avec la terrible nouvelle. L'organisation avec laquelle j'avais prévu de faire du bénévolat a pris l'argent des bénévoles, puis a vendu les lions lorsqu'ils n'étaient plus mignons et câlin dans une ferme de chasse.

Ensuite, ils ont ensuite été chassés par d'autres touristes. J'ai été horrifié! Inutile de dire que je n’étais pas volontaire ici. J'aimerais pouvoir me souvenir du nom de l'organisation, car je la partagerais volontiers comme une histoire intitulée Where NOT to Volunteer.

Til bonne nouvelle: Je me suis porté volontaire avec les chimpanzés sauvés à MONA, un sanctuaire de chimpanzés près de Gérone, en Espagne. J'ai vu à quel point l'équipe était dévouée, éduquée et passionnée.

Il y avait un vétérinaire, un biologiste et un psychologue, ainsi qu'un vétérinaire et un biologiste tous deux titulaires d'une maîtrise en primatologie. Les chimpanzés coûtent très cher et MONA fait un travail exceptionnel avec des ressources très limitées.

… A fermé les yeux sur quelque chose que tu savais pas correct?

OUI. Celui-ci est explicite, mais je l'ai fait à plusieurs reprises lorsque je vivais en Thaïlande. J'ai vu beaucoup de jeunes filles se prostituer qui n'avaient probablement pas 18 ans.

Je suis gêné de dire que je n’ai absolument rien fait pour les aider, si ce n’est que j’ai eu pitié de eux. C’était il ya plus de 10 ans, mais sachant ce que je sais maintenant, j’ai honte de ne pas avoir au moins essayé de l’aider.

Il y a quelques années, j'ai vu deux très jeunes singes en cage dans des conditions inappropriées à Palau. Mon cœur s’est adressé à eux et j’ai passé l’après-midi au téléphone à en parler à divers organismes plutôt confus.

J'ai demandé à être informé du résultat, mais je n'ai jamais eu de réponse. Je soupçonne que les deux sont probablement morts très peu de temps après les conditions délabrées. Je repense encore souvent à eux avec horreur… mais au moins j'ai essayé.

… Acheté quelque chose d'un enfant?

OUI. Pourquoi? Je me suis senti désolé pour eux. Mais la réalité est que j’encourageais leurs parents à les empêcher de vendre des produits et les empêchait d’obtenir une éducation.

… Soutenu une entreprise tolérant la prostitution?

OUI. J’ai passé une nuit à Pattaya, en Thaïlande (la capitale mondiale de la prostitution à l’époque), car mon bus est tombé en panne. L’hôtel où j’ai séjourné et le restaurant que j’ai mangé avaient tous les deux de très jeunes prostituées.

Il n’y avait pas beaucoup d’autre choix à ce moment-là, j’arrivais tard, mais je suis toujours coupable.

… Donné à un orphelinat?

OUI. Je ne comprenais pas pourquoi ce n’était pas du tourisme responsable avant d’avoir appris de ChildSafe que les orphelinats n'offrent pas une réponse durable à long terme à la situation des enfants vulnérables.

En investissant dans les familles et les communautés, nous jetons les bases de meilleures conditions pour les enfants. Après avoir lu ceci, je comprends maintenant pourquoi il vaut mieux faire un don à des initiatives communautaires et familiales plutôt qu’à un orphelinat.